Formation sur la prévention de la criminalité 2018

Créer des stratégies de sécurité communautaire


The Canadian Municipal Network on Crime Prevention (CMNCP) and REACH

Le Réseau municipal canadien en prévention de la criminalité (RMCPC) et REACH Edmonton présentent une occasion de recevoir trois jours de formation sur la prévention de la criminalité.

Cette formation interactive de trois jours vise à fournir aux apprenants de l’information, des compétences et des capacités en matière de stratégies intégrées de sécurité communautaire et de prévention de la criminalité en amont par le développement social.


Objectifs:

La formation comprendra des présentations, des discussions de groupe et des activités couvrant les composantes suivantes:

  • Mener des audits/diagnostics locaux de sécurité
  • Créer des plans intégrés de sécurité communautaire
  • Identifier, sélectionner, adopter et mettre en œuvre des programmes prometteurs de prévention de la criminalité basés sur les données probantes
  • S’engager de manière significative avec les parties prenantes de la communauté et développer des collaborations intersectorielles
  • Développer et mettre en œuvre des plans d’évaluation
  • Comprendre les avantages et les obstacles des centres de responsabilité

* Les niveaux d’expérience des participants en matière de prévention de la criminalité et les résultats d’apprentissage attendus sont susceptibles de varier.


Qui devrait suivre cette formation:


  • Les employés municipaux qui occupent des positions leur permettant d’initier, de guider ou de mettre en œuvre des stratégies intégrées de sécurité communautaire dirigées par les municipalités au Canada.
  • Les personnes qui occupent des rôles de direction et/ou de collaboration avec les municipalités pour mettre en œuvre des stratégies intégrées de sécurité communautaire dirigées par les municipalités au Canada.
  • Les personnes susceptibles d’occuper un poste dans le futur (voir point 1).

Information générale:

Date: Mercredi, 14 février 2018 au Vendredi, 16 février 2018
Endroit: Edmonton, Alberta, Canada
Enregistrement: Si vous êtes intéressés à participer, veuillez nous écrire par courriel; l’inscription se terminera le 20 décembre 2017.
Coût: La formation est gratuite. L’hébergement et les repas sont inclus pour les participants.
Assistance voyage: Le RMCPC peut offrir une aide financière limitée pour le déplacement des participants*. L’assistance financière pour le déplacement sera accordée en fonction d’un ensemble de critères, y compris (mais ne se limitant pas à) la distance. Aucun financement n’est garanti.
*Financement de SPC
Langue: Selon les besoins, la formation sera offerte dans les deux langues officielles.
Certification: Les participants recevront une certification émise par le RMCPC à la fin de la formation.

À propos des facilitateurs:


Jan Fox headshot

Jan Fox

Jan Fox est directrice exécutive du Conseil pour des communautés sécuritaires REACH Edmonton depuis 2011, où elle a le privilège de diriger une équipe de professionnels dévoués à faire d’Edmonton une communauté plus sûre. REACH est un conseil de coordination qui travaille en étroite collaboration avec les agences sociales, les entreprises et les citoyens pour investir dans la communauté afin de faire de la ville un lieu encore plus sûr pour vivre, travailler et jouer. Auparavant, Jan a travaillé comme cadre supérieur au Service correctionnel du Canada. Elle a entamé sa carrière de 30 ans auprès des services correctionnels à titre d’agente de libération conditionnelle à Prince Albert, en Saskatchewan. Jan a été la première directrice de l’établissement pour femmes d’Edmonton et elle est la fondatrice de l’organisme Women in Police and Corrections. En 2013, elle a reçu le prix Lois E. Hole pour l’ensemble de ses réalisations. Elle a reçu le premier prix Women of Vision en 1999. Elle a également été récipiendaire du prix de partenariat de l’Association professionnelle des cadres supérieurs de la fonction publique du Canada, ainsi que du prix de travail d’équipe de l’Institut des administrateurs publics du Canada. Jan est un membre actif du Club Rotary d’Edmonton et elle dirige le partenariat autochtone de Rotary.


Scott McKean headshot

Scott McKean

Scott Mckean est le gestionnaire du développement, de la sécurité et du bien-être communautaires de la Ville de Toronto. Le rôle de Scott l’amène à améliorer la sécurité communautaire et à réduire la vulnérabilité des individus, des familles et des endroits dans les quartiers de Toronto. Dans le cadre de son poste à la Ville de Toronto, Scott a dirigé l’élaboration et la mise en œuvre de nombreuses stratégies et incitatives, notamment le Community Crisis Response Program, ainsi que le Toronto Strong Neighbourhood Strategy. Avant de joindre la Ville de Toronto, Scott a travaillé dans le secteur communautaire où il a élaboré des programmes et des services pour les jeunes vulnérables et à risque, et a également élaboré le modèle de soutien pour le programme d’abris d’urgence Out of the Cold.


Terry Waterhouse headshot

Terry Waterhouse

Terry Waterhouse est le directeur de la Sécurité publique de la Ville de Surrey. Dans le cadre de ce poste, il a dirigé l’élaboration de la Stratégie de sécurité publique de Surrey, qui comprend 36 initiatives stratégiques portant sur tous les aspects de la sécurité publique. Terry possède une vaste expérience à titre d’administrateur et d’universitaire à l’Université de la Vallée Fraser et à l’Université Simon Fraser. Auparavant, Terry était un policier à Vancouver, où il s’est spécialisé dans les questions liées à la criminalité chez les jeunes, à la maltraitance des enfants et à la violence familiale.


Felix Munger headshot

Felix Munger

Felix Munger est le consultant en gestion du Réseau municipal canadien en prévention de la criminalité. Fervent défenseur de communautés cohésives, justes et inclusives, Felix et ses collègues du Sustainable Societies Consulting Group concentrent leurs efforts sur la durabilité sociale et environnementale par le biais de la recherche/évaluation, la planification et la mise en œuvre de programmes stratégiques, la collaboration et la facilitation, ainsi que le développement de sites web et la mobilisation de connaissances.


Audrey Monette headshot

Audrey Monette

Audrey Monette est étudiante bilingue à la maîtrise en criminologie de l’Université d’Ottawa. Activiste pour les droits de la personne et la justice sociale, ses recherches tentent d’élucider les rapports paradoxaux que les droits de la personne entretiennent avec les peines sévères d’incarcération et cherchent à mieux comprendre pourquoi la peine de prison continue d’être valorisée, malgré le constat d’échec de cette pratique. Audrey a également un intérêt accru pour la prévention de la criminalité par le développement social, un sujet sur lequel elle travaille dans le cadre d’un assistant de recherche auprès de l’équipe de prévention de la criminalité de l’Université d’Ottawa. De plus, Audrey occupe un poste de consultante pour le Réseau municipal canadien en prévention de la criminalité, ce qui lui permet de participer à l’élaboration de stratégies visant à renforcer les capacités et à mobiliser les municipalités canadiennes pour prévenir et réduire la criminalité et favoriser la sécurité et le bien-être communautaire.


Laura Dunbar headshot

Laura Dunbar

Laura Dunbar est conseillère en évaluation au sein du secteur de la sécurité communautaire et de la lutte au crime de Sécurité publique Canada. Ce poste l’amène à superviser les composantes liées à l’évaluation des projets de prévention de la criminalité financés dans le cadre de la Stratégie nationale pour la prévention du crime. Elle contribue également à la diffusion des connaissances sur différentes problématiques de prévention de la criminalité en élaborant des fiches d’information, des résumés d’évaluation et des rapports de recherche. Par ailleurs, Laura complète actuellement un doctorat en criminologie à l’Université d’Ottawa. Sa recherche doctorale porte sur les jeunes impliqués dans des gangs de rue et plus particulièrement sur la désistance de la participation aux gangs, notamment chez les jeunes impliqués dans le système de justice pénale.


Giselle Rosario

Giselle Rosario

Giselle Rosario travaille pour Sécurité publique Canada à titre de chercheure et d’évaluatrice se concentrant spécifiquement sur la prévention de la criminalité fondée sur les données probantes. Sa formation universitaire comprend un baccalauréat en criminologie de l’Université de l’Alberta, une maîtrise en criminologie de la London School of Economics et des études doctorales à l’Université d’Oxford où sa thèse portait sur les modèles de justice réparatrice et rétributive. Giselle a siégé sur le groupe de travail du maire pour l’élimination de la pauvreté et elle est vice-présidente de Just Us Girls, un comité provincial de justice pour mineurs qui appuie les femmes impliquées dans le système de justice et de protection de la jeunesse, par le biais d’un modèle de justice réparatrice. Auparavant, elle a été membre fondatrice de YRAP – Youth Restorative Action Project – soit un programme de justice sociale primé orienté vers les jeunes. Ses intérêts sont ancrés dans la sphère criminologique, particulièrement en ce qui a trait à la délinquance juvénile et féminine, aux modèles de justice réparatrice, à la culture policière et à la prévention de la criminalité.


Mélanie Bania headshot

Mélanie Bania

Mélanie Bania est titulaire d’un doctorat en criminologie et occupe un poste à temps plein en tant que consultante communautaire en recherche et en évaluation à Ottawa. Son travail porte sur les liens entre la prévention de la criminalité, la prévention de la violence chez les jeunes et le développement communautaire. Elle possède de l’expertise et de l’expérience pratique dans la recherche communautaire et l’évaluation participative d’initiatives dirigées vers les personnes marginalisées, en particulier les jeunes et les jeunes adultes qui font face à des obstacles au succès. Mélanie dirige plusieurs initiatives de recherche et d’évaluation aux niveaux local, provincial et national. Sa passion est de créer des ponts significatifs entre la recherche, l’évaluation et la pratique de manière à favoriser l’innovation et à créer un changement durable.


Emily Jefferson headshot

Emily Jefferson

Emily Jefferson s’est jointe à la fonction publique de l’Ontario en 2010 et travaille depuis au Ministère de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels. Au cours des cinq dernières années, elle a participé à l’élaboration de l’approche provinciale visant à renforcer la sécurité et le bien-être dans les collectivités (approche provinciale). Cette approche vise à améliorer la sécurité et le bien-être dans les collectivités de l’Ontario en s’attaquant de façon plus durable à la criminalité locale et aux problèmes sociaux complexes. Plus récemment, Emily a travaillé sur les modifications législatives proposées afin d’inclure la planification entourant la sécurité et le bien-être communautaire dans la Loi sur les services policiers de l’Ontario. Emily est titulaire d’un baccalauréat en commerce spécialisé en gestion publique et d’un certificat d’études supérieures en communications d’entreprise.


Mélanie Bania headshot

Claudia Tenuta

Claudia Tenuta, en tant qu’analyste au Ministère de la Sécurité communautaire et de Services correctionnels de l’Ontario, contribue aux initiatives qui favorisent la sécurité communautaire et le bien-être des collectivités de l’Ontario, notamment en dirigeant le projet Risk-driven Tracking Database (RTD). Le RTD est un outil que les collectivités peuvent utiliser pour recueillir de l’information axée sur le risque au sujet des priorités locales et de l’évolution des tendances, afin d’éclairer le processus de planification de la sécurité et du bien-être des collectivités. Claudia détient un baccalauréat spécialisé en criminologie et en psychologie, ainsi que plus de 15 ans d’expérience avec la fonction publique de l’Ontario.