Organisation et membres de la direction

Membres
Tous les membres du RMCPC se rassemblent une fois par année dans le cadre de l’assemblée générale annuelle.

Les membres communiquent à tous les deux mois par conférence téléphonique afin d’échanger au sujet des stratégies et des pratiques exemplaires de mise en œuvre de programmes municipaux visant à prévenir la criminalité de façon efficace.

Comité exécutif
Le RMCPC a mis en place un comité exécutif afin de gérer les réunions, les activités et les projets au nom de tous les membres. Le comité exécutif est composé d’un représentant pour chacune des cinq régions. Le représentant de l’université d’Ottawa et le personnel du RMCPC sont des membres d’office.

Le RMCPC comprend deux coprésidents qui se prononcent au nom du RMCPC. Ils président les réunions nationales et les réunions du comité exécutif.

Membres du comité exécutif

  • Patrice Allard (Coprésident – Représentant du Québec)

    Chef de division, direction du Développement social, Ville de Montréal

    Patrice Allard est le Chef de division au Département de la diversité sociale et des sports de la Ville de Montréal. Il est responsable d’une équipe engagée dans l’autonomisation des citoyens et des acteurs locaux par rapport à l’amélioration de la qualité de vie à l’intérieur de leurs communautés. Au cours des dernières années, il a supervisé divers programmes et initiatives dans le domaine du développement social concernant la cohabitation urbaine, la prévention du crime, la lutte contre la pauvreté, l’exclusion sociale, l’égalité des sexes, la revitalisation urbaine, le développement local et les relations interculturelles. Il a été coordonnateur de Tandem, soit le programme de prévention de la criminalité à Montréal, il a supervisé la mise en œuvre de projets de médiation sociale, il a été initiateur et participant du plan d’action sur les gangs de rue à Montréal et organisateur du premier Forum sur la sécurité urbaine à Montréal. Il détient un baccalauréat en communication (Université du Québec à Montréal – UQAM) et un certificat en animation et en recherche culturelle. Il possède de l’expérience autant auprès d’organismes communautaires que de milieux institutionnels.

  • Jan Fox (coprésidente)

    Jan Fox est la directrice exécutive du REACH Edmonton Council for Safe Communities. REACH est un centre de responsabilité autonome et à but non lucratif qui vise à faire d’Edmonton une communauté plus sûre en l’espace d’une génération. Auparavant, Jan était cadre supérieur au Service correctionnel du Canada. Elle possède une vaste expérience de formation à l’échelle nationale et internationale et elle est actuellement consultante pour le groupe Robcan, où elle offre régulièrement de la formation en leadership. Jan a obtenu un baccalauréat ès arts spécialisé de l’Université de la Saskatchewan, elle a suivi des cours de justice sociale et a complété le programme de leadership exécutif de l’Université Queens.

  • Christiane Sadeler (coprésident précédent)

    Directrice générale, Waterloo Region Crime Prevention Council, région de Waterloo

    Christiane a immigré au Canada en 1989. Elle est forte d’une expérience professionnelle dans les domaines de la santé mentale, des parents adolescents, des victimes de violence, des jeunes contrevenants, des délinquants sexuels et d’autres personnes qui ont tendance à vivre en marge de la société. Elle a également travaillé avec les prestataires de divers services, les corps policiers et les politiciens de tous les ordres de gouvernement. En matière de prévention, elle préfère les solutions et les stratégies communautaires qui s’attaquent à de vieux problèmes, mais de manière novatrice.
    www.preventingcrime.ca
    wrcpc@regionofwaterloo.ca

  • Amy Siciliano (Représentante du Canada atlantique)

    En tant que conseillère en sécurité publique pour la municipalité régionale d’Halifax, Amy dirige la municipalité dans son cheminement vers des approches holistiques et collaboratives en matière de sécurité communautaire. Elle apporte à son travail une perspective axée sur les droits de la personne et ancrée dans des principes d’autonomisation, d’inclusion, ainsi que d’équité sociale et économique. Amy se passionne pour le soutien de solutions communautaires aux problèmes locaux et pour la recherche de moyens créatifs d’exploiter les forces inhérentes de la communauté. Titulaire d’un doctorat en géographie urbaine, elle détient des compétences dans la synthétisation de connaissances expérimentales locales avec la recherche scientifique afin de constituer une base de données solide pour la prise de décision. Amy est également professeure associée à l’Université Saint Mary’s et consultante en recherche auprès du Comité consultatif sur l’antiracisme et le respect de la ville de Thunder Bay.

  • Lee-Ann Chevrette (Représentant de l'Ontario)

    Lee-Ann Chevrette est née et a grandi à Timmins, en Ontario. Elle a obtenu son baccalauréat ès sciences en protection de l’environnement de l’Université de Guelph et a ensuite passé une décennie à travailler pour les gouvernements provinciaux et territoriaux, des organismes autochtones et le Fonds mondial pour la nature en Colombie-Britannique, au Yukon et dans la région arctique des Territoires du Nord-Ouest. Son travail et ses recherches portaient sur l’écologie des forêts et des plantes, la recherche sur les ressources fauniques et la gestion des ressources traditionnelles. Lee-Ann possède une vaste expérience de travail dans les communautés autochtones et dans la direction de divers projets.

    Lee-Ann est retournée dans le nord de l’Ontario pour compléter une maîtrise en études environnementales sur les environnements et les cultures nordiques à l’Université Lakehead. Elle travaille maintenant depuis sept ans pour la ville de Thunder Bay où elle occupe le poste de coordinatrice pour le Thunder Bay Crime Prevention Council depuis cinq ans. Lee-Ann aime explorer le paysage accidenté du Bouclier canadien avec son mari et ses trois jeunes enfants.

  • Cindy Fernandes (Représentant Manitoba / Saskatchewan / Territoires du nord-ouest)

    Détenant plus de 25 ans d’expérience dans le gouvernement local, Cindy Fernandes, directrice du département des services communautaires de la ville de Winnipeg, est responsable d’un portefeuille diversifié de services publics avec un budget de fonctionnement et d’immobilisations de plus de 120 millions de dollars. Les domaines de responsabilité du département comprennent les services d’application des règlements communautaires, les services de développement communautaire et de loisirs, les services aquatiques, les services de bibliothèque ainsi que le bureau de la gestion des actifs.

    Cindy est membre du End Homelessness Winnipeg Board, du Immigrant Partnership Winnipeg Council Board et elle est la représentante de la ville de Winnipeg auprès du Réseau municipal canadien en prévention de la criminalité.

  • Dave Dickson (Représentant Colombie-Britannique/Alberta/Yukon)

    Dave Dickson est le Directeur de la sécurité communautaire de la Ville de Williams Lake, où il est responsable de plusieurs programmes de sécurité communautaire et de la gestion de l’équipe de services aux victimes de la GRC. Dave a été membre régulier de la Gendarmerie Royale du Canada, en poste dans diverses communautés à travers la Colombie-Britannique. Il a également occupé le poste de directeur de la sécurité routière pour la Insurance Corporation de la Colombie-Britannique. Ces deux carrières, qui ont été de longue durée, étaient basées sur des approches communautaires et axées sur l’établissement de relations positives qui ont permis de forger de solides partenariats en matière de sécurité communautaire. Dave est passionné de cyclisme, de kayak et de randonnée. Lui et sa famille font de Williams Lake leur domicile permanent.

  • Irvin Waller (Membre d’office)

    Professeur, Université d’Ottawa, Ottawa

    Professeur de criminologie et président d’International Organization for Victim Assistance, Irvin Waller est aussi un auteur et un conférencier influent. Il a remporté des prix aux États-Unis et ailleurs dans le monde pour sa contribution à la résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies, qui a débouché sur l’adoption de la Déclaration des principes fondamentaux de justice pour les victimes de la criminalité, en 1985. Ses travaux sur l’élimination de la victimisation – le droit absolu des victimes – ont obtenu une reconnaissance internationale, tout comme son rôle dans la création du Centre international pour la prévention de la criminalité, affilié aux Nations Unies, dont il est le directeur général fondateur. Il a agi comme expert-conseil auprès des gouvernements de plus de 50 pays, aussi bien du Nord que du Sud, y compris auprès du gouvernement de Mandela. Les trois ouvrages de la trilogie qu’il vient de publier présentent aux décideurs des mesures efficaces d’élimination des crimes violents et d’aide aux victimes, fondées sur des données probantes et sur des pratiques internationales exemplaires. Ces livres (Lutter contre la délinquance: comment le tout répressif tue la sécurité. (2006); Rights for Victims of Crime : Rebalancing Justice (2011), et Smarter Crime Control : A guide to a safer future for citizens, communities and politicians (2014))sont traduits en espagnol et en cours de traduction en chinois et dans d’autres langues.
    www.irvinwaller.org
    iwaller@uottawa.ca

  • Felix Munger (Personnel du RMCPC)

    Felix est un universitaire et un consultant professionnel spécialisé en facilitation. Il aide ses clients à réussir leurs initiatives et à obtenir des résultats concrets, et ce, en misant sur les partenariats, les stratégies et l’innovation. Felix, qui est titulaire d’un doctorat en Psychologie communautaire, d’une maîtrise en Études environnementales et d’un diplôme en Soins infirmiers psychiatriques, conjugue ses compétences universitaires et en recherche à une vaste expérience dans le domaine de la santé communautaire et de la durabilité de l’environnement. Son travail a contribué à redéfinir les paramètres de l’évaluation de l’équité dans le domaine des soins de santé. Il a également facilité l’élaboration de projets stratégiques parmi une diversité de partenaires dont les objectifs étaient contradictoires et qui devaient composer avec une hiérarchie complexe. Il a également amené tout un réseau d’organisations à collaborer de manière continue.
    felix@safercities.ca
    519.589.7788

  • Audrey Monette (Personnel du RMCPC)

    Militante pour les droits de la personne et la justice sociale, Audrey est ancrée dans une philosophie d’équité et d’autonomisation des populations marginalisées. En combinant son approche féministe et ses connaissances théoriques, Audrey lutte pour mettre fin à la violence faite aux femmes, pour réduire la criminalité ainsi que pour améliorer les droits des victimes et des personnes incarcérées. Depuis 2016, Audrey a élargi son plaidoyer en donnant des présentations sur la nécessité de réformer la législation relative aux droits des victimes lors de conférences organisées par le World Society of Victimology en Croatie et en Inde. Audrey travaille actuellement comme consultante en prévention de la criminalité et comme assistante de recherche. Elle est également candidate à la maîtrise en criminologie à l’Université d’Ottawa. Son travail et ses recherches sont basées sur l’idée que la justice ne devrait jamais nier l’humanité et les droits humains. Par le fait même, elle milite en faveur d’investissements plus importants dans les personnes et les communautés plutôt que dans des réponses punitives et répressives qui n’empêchent pas la criminalité et la victimisation de se produire.
    audrey@safercities.ca
    819-598-7276